vous etes ici accueil > Littérature > Romans > Le cheval qui sourit
publie 24 mai 2004

Le cheval qui sourit

Chris Donner

Philippe Dumas

EDITEUR, NOMBRE DE PAGES, ANNEE

niveau de 1 à 2

Mots clés :
- point de vue, récit de vie, narration avec " je "

- école, maladie ,mort, cheval, société

Auteur

Chris Donner est né en 1956 et a passé son enfance en banlieue parisienne.
Il vit désormais à Paris.
Il a quitté l’école très jeune, pour débuter dans le cinéma comme acteur, puis comme monteur. Il commence à raconter sa vie dans un ouvrage paru en 1982, Petit Joseph, chez Fayard et poursuit depuis le récit de sa vie personnelle. Réalisateur, scénariste, il a sillonné le monde en tant que grand reporter pour le magazine "Globe". Chris Donner a obtenu de nombreux prix pour ses livres, dont le Prix Bobigneries en 1992.

Illustrateur

Philippe Dumas est né en 1940 à Cannes. Il suit les cours de l’Ecole des Métiers d’Art puis ceux des Beaux-Arts de Paris.
Il partage aujourd’hui ses activités entre le décor de théâtre et l’illustration de livres pour enfants.
Peintre avant d’être illustrateur, il mêle l’encre de chine à l’aquarelle.

Éléments d’analyse

Structure de l’œuvre
- Pas de chapitres titrés.
- Il n’est pas souhaitable de lire la 4ème de couverture pour ménager le suspens.
- La 1ère de couverture en revanche permet d’établir l’horizon d’attente .
- Le mode de narration est particulier : jusqu’au milieu du roman, le récit semble raconté à la troisième personne. Ce n’est qu’à la page 48 que le narrateur s’exprime à la première personne : il s’agit du vétérinaire

Spécificités littéraires
- Dans ce livre, Chris Donner laisse la parole au vétérinaire qui se dévoile fort tard et qui à ce moment-là invite le lecteur à pénétrer son intimité.
- L’auteur choisit dans ce livre de dire la vérité au risque de faire mal, pour grandir, pour avancer.
- Le dénouement renvoie à la case départ , avec changement d’état d’esprit des protagonistes .
- L’odeur a une place centrale dans " le cheval qui sourit "comme dans beaucoup d’œuvres de Donner (l’odeur de la mort).C’est parce que l’odorat est sans doute le sens le plus intime qu’il est si présent dans les œuvres de l’auteur .
- L’histoire se passe de nos jours dans un vieux village en France.

Pistes d’interprétation :
- La mise à plat du réel est un enjeu important dans ce livre : la situation d’une école rurale, la désertification des campagnes, la situation décadente de l’agriculture, l’éducation nationale pointée du doigt...
- Quand, à la page 48, la narration passe au " je ", le " héros " est déjà un familier du lecteur, cela confirme la simplicité de la relation entre le narrateur et le lecteur. .La rupture de narration ne déclenche pas l’admiration du héros qui a déjà pris parti. .
- Un des messages de ce livre tourne autour de la complexité de la vie, elle est constituée du meilleur comme du pire.

Illustrations :
- La première de couverture mêle couleur et encre de chine .Toutes les pages intérieures sont en noir et blanc et les croquis reprennent des moments forts d’émotions .

Propositions d’activités

Sur le texte :

Lire :

  • Un seul ouvrage est nécessaire dans le dispositif pédagogique consistant à étudier le livre en une seule séance.
    • Découverte de la première de couverture, émissions d’hypothèses à partir du titre et de l’illustration.
    • Lecture à haute voix par le maître de la page 1 à la page 15 et pause.
    • Lecture du maître jusqu’à la page 42, avec des pauses narratives pages 30 et 36.
    • Lecture silencieuse des élèves, du texte photocopié de la page 42 (ce que les enfants ignoraient...jusqu’à leur trésor). Et débat.
    • Lecture à haute voix du maître jusqu’à la fin et débat .
  • Propositions d’étude sur 3 séances :
    • 1ère séance :
      • a) Même dispositif pour la découverte de première de couverture.
      • b) Donner à lire silencieusement du début jusqu’à " cheval ", page 12, et faire anticiper oralement les récits possibles.
      • c) Lecture orale du maître, avec pauses, pour anticipation pages 36 et 42 (il avait souri).
      • d) Reprise de la lecture du maître jusqu’à la page 46.
      • e) Production écrite de la fin de l’histoire.
    • 2ème séance :
      • a) Lecture silencieuse des élèves de la page 48 photocopiée, pour découvrir le changement de narrateur et sa possible identité.
      • b) Lecture orale du maître jusqu’à la page 56 " Bir-Hakeim n’était pas mort ", avec pauses d’interprétation.
      • c) Même dispositif jusqu’à la page 63 (Lecture interprétative forte du maître), puis laisser s’installer le silence (charge émotive forte).
    • 3ème séance :
      • a) Lecture silencieuse des enfants pages 64 et 65 jusqu’à " ...à me payer vite fait. " et anticipation écrite de la suite avec comme consigne : production d’un dialogue dans la narration.
      • b) Mise en voix des textes produits
      • c) Lecture par le maître des deux dernières pages et compréhension des 2 récits emboîtés.

Parler / Dire (mise en voix) :
- Voir b) de la 3ème séance ci-dessus
- Travail de l’intonation pages 22 à 29

Ecrire :
- Voir e) de la première séance
- Voir a) de la troisième séance
- Ecrire la journée des parents

Sur l’image :
- 

Sur le contexte :
- 

Sur la mise en réseau
L’école dans la littérature de jeunesse :

ROMANS
MORGENSTERN, Susie. Terminale ! Tout le monde descend. Paris : Ecole des Loisirs, 1992. ( Médium Poche).
MORGENSTERN, Susie. La Sixième. Paris : Ecole des loisirs, 1984. (Neuf).
MORGENSTERN, Susie. Lettres d’Amour de 0 à 10. Paris : Ecole des Loisirs, 1996. (Neuf).
PEREZ, Serge. Les oreilles en pointe. Paris : L’Ecole des loisirs, 1995. (Médium).
GUDULE. L’école qui n’existait pas. Illustr. de DURUAL. Paris : Nathan, 1994.
GUDULE. L’Instit : Une seconde chance. Paris : Hachette Jeunesse, 1996. (Bibliothèque Verte).
DESPLAT, Anne-Marie. Le Minus. Milan, 1992. (Zanzibar).
DELVAL, Jacques. Salut bahut !. Paris : Flammarion, 1994.(Castor Poche).
BEGAG, Azouz. Le gone du chaâba. Seuil, 1986. (Points).
COSTA, Marianne. L’Instit : Concerto pour Guillaume. Paris : Hachette Jeunesse, 1996. (Bibliothèque Verte).

BD
TITO. Les yeux de Leïla. Casterman, 1995. (Tendre Banlieue).
TITO. Le bahut. Casterman, 1992. (Tendre Banlieue).

Bibliographie

De l’auteur

Mon affreux papa-coll. Mouche-L’école des loisirs
Je mens je respire-coll. Mouche-L’école des loisirs
Les lettres de mon petit frère-coll.Neuf-L’école des loisirs
Mon dernier livre pour enfant-coll.Neuf-L’école des loisirs
Trois minutes de soleil en plus : Gallimard 1987
Le chagrin d’un tigre : Gallimard 1988
Emilio ou la petite leçon de littérature-L’école des loisirs 1998
Ma coquille-coll.Médium poche-L’école des loisirs

De l’illustrateur

Laura, le terre-neuve d’Alice, L’Ecole des Loisirs, 1976.
Lucie, la fille d’Edouard, Flammarion, 1977.
Ondine au fond de l’eau, L’Ecole des Loisirs, 1977.
La petite géante, L’Ecole des Loisirs, 1977.
Le professeur Octave Ecrouton-Creton ou le petit-fils de son grand-père, L’Ecole des Loisirs, 1977.
Les brigands calabrais, L’Ecole des Loisirs, 1978.
César, le coq du village, Flammarion, 1978.
Laura et les bandits, L’Ecole des Loisirs, 1978.
Laura sur la route, L’Ecole des Loisirs, 1978.
Menteries et vérités, L’Ecole des Loisirs, 1979.
La maison de l’avenue Jean Jaurès, L’Ecole des Loisirs, 1979.
Les avatars de Benjamin, L’Ecole des Loisirs, 1980.
Laura perd la tête, L’Ecole des Loisirs, 1981.
Ce changement-là, L’Ecole des Loisirs, 1981.
A partir de 9 ans : Le narrateur raconte la vie de son père, de sa naissance à sa mort avec les événements marquants qu’il _ a connus : la guerre, l’évasion d’un camps de prisonniers, les enfants qu’il a eu
Laura fête Noël, L’Ecole des Loisirs, 1982.
Pêche à pied, L’Ecole des Loisirs, 1986.
Victor Hugo s’est égaré, L’Ecole des Loisirs, 1986
Le convive comme il faut, L’Ecole des Loisirs, 1988.
Nougatine, cahier d’équitation de Jean, L’Ecole des Loisirs, 1989.
Au clair de la lune, L’Ecole des Loisirs, 1992.
Le paradis, L’Ecole des Loisirs, 1994.
La vie est belle, L’Ecole des Loisirs, 1994.
Robert et Louis, les grands occasions, L’Ecole des Loisirs, 1994.
Deux voyages tout on long de rituels que sont le réveil, le petit-déjeuner, le bain, le coucher, pour deux petits frères.
Les grandes occasions, L’Ecole des Loisirs, 1994.
L’angleterre est une fête, L’Ecole des Loisirs, 1995.
Histoire d’Edouard, L’Ecole des Loisirs, 1998. Nouvelle édition
César, le coq du village, L’Ecole des Loisirs, 1999.