Vous êtes ici : Accueil > Littérature > Albums > Remue-ménage chez madame K
Publié : 24 mai 2004

Remue-ménage chez madame K

Wolf Erlbruch

Milan, 40 pages, 1995

niveau 1

Mots clés : - métamorphose - sens de la vie, inquiétude, relation homme animal, corbeau

Auteur - Illustrateur


Wolf Erlbruch est né à Wuppertal en Allemagne. Il a étudié le dessin à l’Ecole Folkwang de Création Artistique d’Essen-Werden. Depuis 1974, il travaille comme illustrateur pour des maisons d’édition et des agences de publicité. En 1990, il est nommé professeur. Il est titulaire de la chaire d’illustration de la Berhischen Universität Gesamthochscule de Wuppertal. Il travaille dans la publicité et l’édition. Auteur de certains de ses albums, il est édité en France depuis 1993. Traduit dans plus de vingt langues, il est considéré aujourd’hui comme l’un des grands illustrateurs de notre époque. Il a reçu en 2003, le prix Gutenberg.
Les personnages d’Erlbruch font appel à la technique du dessin, de la peinture, du collage. Ils donnent souvent l’impression d’être tordus, difformes, comme des pantins de papier mal assemblés. L’artiste recourt surtout au collage pour élaborer ce genre de personnage grotesques.

Éléments d’analyse

Structure de l’œuvre
Un couple : les K. (anonymat, couple ordinaire ou un « cas » ?) qui est caricaturé par : -
La femme : inquiétude excessive, angoisse, ennui
- Le mari : l’insouciance, la frivolité...la sagesse (fais ce que tu dois faire ?)
- L’arrivée d’un oisillon, Poupard, un corbeau (symbolique du noir, du malheur, « broyer du noir »..) Le ménage est remué par cette arrivée de l’oiseau : remue ménage (sens propre) Plusieurs étapes dans le remue ménage :
- Inquiétude justifiée
- Centration sur l’oiseau (nourriture nuit et jour)
- Mobilisation pour l’apprentissage du vol
- Métamorphose de la femme
- Adaptation du mari (doit cuisiner)

Spécificités littéraires

Un narrateur rapporte une histoire dont il est témoin (prise de parti ?)
Le récit est linéaire en respectant une structure classique, si ce n’est qu’il n’a pas véritablement de fin.

Pistes d’interprétation : 

  •  Autour du sens de la vie : 
    •  que faire de sa vie ? être utile ? A quoi ? A qui ?
    • élever un enfant ; vivre pour quelqu’un de fragile 
    •  rôle des parents : nourrir ce n’est pas suffisant 
    •  aider l’enfant à voler de « ses propres ailes »
    • apprivoiser un animal, être responsable 
    •  on n’élève pas un enfant/animal pour soi
    • « Fais ce que tu dois faire » une philosophie de la vie ? 
  •  Les peurs de l’avenir, du danger : angoisse, inquiétude 
    •  Ce qui nous inquiète nous aussi 
    •  Comment on dépasse nos inquiétudes
    • L’insouciance, la frivolité : une absence de peur ?
  • La métamorphose : 
    •  Grandir, voler c’est une métamorphose pour Poupard 
    •  Madame K. vole ou s’envole vers une nouvelle vie 
    •  Monsieur K aussi se transforme 
    •  Se transformer et se dépasser (dépasser ses angoisses, cesser de ne penser qu’à soi....)

Illustrations : 

  • La représentation des angoisses de madame K 
    •  Expressions, attitudes 
    •  Représentation des pensées Utilisation d’une couleur (vert pâle)pour symboliser et mettre en scène les angoisses de Mme K.Cette couleur se retrouvant dans la dernière image et permettant plusieurs interprétations sur la suite possible de l’histoire.
      Utilisation du code de la BD pour indiquer les pensées : bulles, nuage noir qui s’agrandit au fur et à mesure de l’angoisse (relier avec des expressions « broyer du noir »« avoir les idées noires ») Présence énigmatique du chat. 
  •  Le poids du corps (image) et la légèreté de l’envol (texte) 
  •  Le portrait de Monsieur K : ses passe temps 
  •  L’évocation des lieux : la cuisine, la ville, le jardin
  • La caricature du couple et des tâches de chacun
  • L’esquisse crayonnée des planches de l’histoire ( voir atelier Internet)

Propositions d’activités

Sur le texte :

Lire :
Lecture magistrale intégrale du texte sans présentation des images.
Un gros travail de lecture d’image (voir « éléments d’analyse ») 
On pourra relever les termes (et les images) relatifs au champ lexical de l’angoisse. On fera remarquer les marques d’intervention du narrateur.

Parler / Dire (mise en voix) : 

  •  Discussion sur les réponses possibles aux questionnements que propose le texte (le statut de l’homme et de la femme dans le couple)
  • La présence du Kouglof ?
  • Y-a-t-il une explication logique aux noms Madame K., Poupard ? 
  •  Etablir un débat sur le sens des taches noires, de la couleur verte, de la présence du chat. Ecrire : 
  •  Suites à l’histoire : -** « Nous allons faire un petit tour avec Poupard » raconter son voyage 
    •  Monsieur K. sort de l’insouciance et c’est lui qui s’inquiète.... 
    •  A partir de la dernière phrase, écrire la nouvelle vie de Mr K. (va-t-il y avoir inversion des rôles ?) 
  •  Imitation : 
    •  Madame K passait son temps à se faire du souci....Personnaliser le texte avec « je » et ses propres questions, ses propres peurs. 
    •  Récit d’une rencontre ( avec un être fragile) qui a compté.

Sur l’image :
Analyser la représentation des hommes et des femmes dans les illustrations : répertorier les images, les décrire (faire un tableau).
- Travail possible sur les idéogrammes des B.D : pensées, idées...
- Peintures de Chagall, Magritte, Folon, univers pictural fantastique où un petit détail fait basculer une scène banale.
- Dessins orientaux (comme Mr K.) à l’encre de chine et au pinceau.

Sur le contexte :
Comparer des personnages masculins et féminins vus d’une façon traditionnelle, vus d’une façon plus contemporaine.
- Comparer des représentations féminines et masculines dans l’art.
- Comparer des aspects psychologiques de personnages féminins, de personnages masculins. - Comparer le rôle attribué à chacun dans la société, dans l’école, dans la famille, dans le couple. Sur la mise en réseau

  • L’univers étrange de Wolf Erlbruch (cf. bibliographie) 
  •  C’est corbeau -Jean-Pascal Dubost -Editions Cheyne :pour un point de vue poétique du côté du corbeau ; émotions, rapports homme -animaux, liberté, captivité etc. 
  •  La rencontre -Allan Wesley Eckert -Hachette Jeunesse Poche : une rencontre fondatrice avec un animal - „h Histoire de la mouette et du chat qui lui apprit à voler -Luis Sepulveda -Seuil jeunesse
  • Jonathan Livingston le goëland -Richard BACH -Librio ou J’ai lu 
  •  La Fenêtre -Claude Ponti -l’école des loisirs 
  •  Le mythe d’Icare

    Bibliographie

De l’auteur - illustrateur 
De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête _ Adapté de l’allemand par Rozenn Destouches et Gérard Moncomble _ Éditions Milan, Toulouse, 1993
Les Cinq Affreux _ Adapté de l’allemand par Chloë et Gérard Moncomble, _ Éditions Milan, Toulouse, 1994 Léonard _ Traduit par Bernard Friot _ Éditions Être, Paris, 2002.
Moi, papa ours ? _ Adapté de l’allemand par Rozenn Destouches et Gérard Moncomble _ Éditions Milan, Toulouse, 1993
Cuisine de sorcière _ Johann Wolfgang von Goethe _ Traduit par Lilo Neis et Anne Salem-Marin _ La Joie de lire, Genève, 1998
Un ours sur la balançoire _ Dolf Verroen _ Traduction et adaptation Chloé Moncomble _ Éditions Milan, Toulouse, 1999
Allons voir la nuit _ Traduit du néerlandais par Elles Essade-Koller et Anne Salem-Marin _ La Joie de lire, Genève, 2000
Nouvel abécédaire _ Karl Philipp Moritz _ Traduit de l’allemand par Marie-Cécile Baland _ Éditions Être, Paris, novembre 2003
Bibliographie générale : _ Wolf Erbruch _ Étude de Christian Bruel avec la collaboration de Bernard Friot _ Éditions Être, collection " Boîtazoutils ", Paris, novembre