Vous êtes ici : Accueil > Littérature > Albums > Le petit navigateur illustré
Publié : 29 mai 2004

Le petit navigateur illustré

ELZBIETA

L’école des loisirs, Pastel, 29 pages, 1991

niveau 1 à 3

Mots clés : - Almanach - récit d’aventure - lettres - archives documentaires - „h voyage - aventure maritime

Auteur


Née en Pologne d’une mère française et d’un père polonais, Elzbieta vit et travaille à Paris. C’est une personne discrète aux talents multiples. Avant tout artiste plasticienne, elle est une grande illustratrice mêlant depuis vingt ans différentes techniques qu’elle garde secrètes et qui contribuent à la magie de ses livres. Cependant, elle considère que le livre est avant tout le lieu de l’écrit et pour cette raison, apporte beaucoup de soin à l’élaboration de ses textes. Résolument tournée vers l’enfance, pays que l’on s’empresse d’oublier trop vite selon elle, elle base ses livres sur sa propre vie d’enfant, tissée de langues, d’expériences et de lieux multiples.

Illustrateur

Éléments d’analyse

Structure de l’œuvre 

  •  Le livre est découpé en 12 petits récits qui correspondent chacun à un mois de l’année. -* Chaque récit met en scène des personnages dont le seul point commun est la mer. L’unité de l’album est donnée par ce thème (et les illustrations), bien que les histoires soient indépendantes. 
  •  La deuxième et troisième de couverture sont illustrées par un jeu de l’oie. Certaines cases renvoient à des histoires. On pourra se référer à la quatrième de couverture pour « partir en voyage » dans l’album ! Spécificités littéraires
  • Les textes mêlent poétiquement, à la Prévert, le réel et l’imaginaire. Ces histoires sont-elles vraies ou le fruit de l’imagination de l’auteur ?

Pistes d’interprétation :
Chaque texte vient compléter le « tableau des histoires de marins ». On y trouve des parodies, des paraboles, des associations d’idées qui invitent le lecteur à lire ou relire, à raconter les histoires et les récits qu’il associe à cet album.
Certains textes peuvent être source de débats. 
Est-ce de vrais documents ou bien est-ce un jeu de l’auteur d’utiliser ces différentes formes ? Essayer d’amener les enfants à distinguer la part du réel, de l’imaginaire ou du possible.

Septembre : « Equinoxe  » :
On profitera de cette lecture pour : -* présenter des estampes japonaises et des peintures chinoises dont il est question dans le texte,

  • parler du travail de recherche historique dans les épaves sous-marines, et pour expliquer le phénomène des équinoxes et des marées que cela entraîne. 
  •  jouer à émettre des hypothèses sur le pays dans lequel se déroule cet événement avec un questionnement sur le prénom de l’enfant. 
  •  le grand-père élude le problème de la mort des marins quand des bateaux chavirent : le petit garçon que l’enfant a nommé Capitaine serait « devenu le roi des pandas et il serait bien là-bas ».

Novembre : « Une visite au phare »  : 
Y a-t-il un jeu sur le phénomène du son émis par les sirènes, et/ou les cornes de brume ? On notera sur l’illustration que le chat est coiffé d’un bateau mais aussi qu’il est botté....Est-ce une allusion à l’idée que ce texte serait un conte ?

Février : « Un passager clandestin »  : lecture silencieuse et individuelle de la lettre. _ Recherche éventuelle sur la localisation des lieux et îles décrites (existent-elles ?), sur l’existence d’un mythe autour d’un pirate connu sous le nom de Capitaine Kidd. (vérification faite dans un documentaire sur les pirates (Mégascope Nathan) le capitaine Kidd aurait existé mais il n’y a pas autour de lui une légende de trésor caché, car c’était en fait un chasseur de pirates qui a mal tourné....).

Illustrations :
Elzbieta est une artiste française d’origine polonaise. Elle écrit et illustre ses albums. Les dessins à l’encre, les illustrations en quadrichromie ainsi que les pages jaunies s’inspirent des grimoires anciens. On retrouve ce même esprit dans ses albums parus chez Pastel : « gargouilles, sorcières et compagnie », « Lariette et Catimini », « Pêche à la sirène », « Grimoire de sorcière » et « Un porcelet tout nu ». 
Les illustrations du « Petit navigateur illustré » sont à l’image des textes, très surréalistes.
Les tons sépia de toutes les images et leurs sujets (tenues des personnages, bateaux...) donnent un petit côté nostalgique à l’album et rehaussent les récits qui semblent ainsi venir d’un autre temps.

Propositions d’activités

Sur le texte :
Se référer à la 4ème de couverture et proposer des retrouvailles mensuelles avec cet album en respectant ainsi la forme de l’almanach. Cette distance entre deux récits permettra de mettre en place des recherches de références intertextuelles.

Lire :

  • Proposition 1  : Chaque début de mois, le maître, ou les élèves liront le texte correspondant.. Grâce à la différence des textes, chaque mois une activité différente autour de ces lectures pourra être mise en place. 
    •  Mars : « Archives maritimes » : Lecture à voix haute par le maître. Relevé des noms relatifs au vocabulaire maritime. Lecture en écho de passages de « 20 000 lieues sous les mers » (rencontre avec la pieuvre), de « Vendredi ou la vie sauvage » (pour l’aventure solitaire sur une île).
    • Avril : « Le poisson volant » : Jeu de recherche documentaire sur les 9 questions posées.
    •  Mai : « Le naufragé de l’île déserte » : référence à Robinson Crusoë - Lecture offerte de ce passage humoristique.
    • Juin : « Marée basse » : Lecture offerte + discussion sur l’interprétation de la rencontre : « est-ce vraiment une sirène ? ». Recherche d’indices montrant par exemple que la petite fille connaît bien le monde marin. Rappel de la rencontre avec ce personnage dans l’histoire du mois de Novembre chez les gardiens du phare. Rappel des récits autour des tempêtes « j’aime bien les tempêtes » : retour sur la complicité de la sirène et de la pieuvre dans le récit « Archives maritimes ». Symbolisme du cadeau épineux. Comme est épineux le problème de savoir si les sirènes existent ou pas. 
    •  Juillet « La pantoufle de mer » et Août « Histoire de lune » : Ces deux textes seront « offerts » avant les vacances ! mais seront l’occasion de débattre de l’importance dans les lectures des références à d’autres textes : l’intertextualité avec Cendrillon (clairement exprimée en fin de récit « la pantoufle de mer », et de l’importance du jeu sur l’imaginaire en réponse à des questionnements scientifiques, comme le cycle de la lune (astre très important dans le domaine maritime) pour le récit « Histoire de lune ». Est-ce que toutes ces histoires ne sont pas dues aux marées causées par la lune ? ou aux rêves que nous offrent les nuits de pleine lune ou de lune noire ???
  • Proposition 2  : Associer au jeu de l’oie (parcours maritime) dessiné derrière la couverture un texte par case (1 mois par case). Jouer et lire le texte quand on est arrivé sur la case concernée (entrée dans le livre par le hasard). 
  •   Proposition 3  : Réaliser un paysage littéraire, mosaïque de mots sur un thème. Après partage de la classe en douze groupes d’élèves, chaque groupe lira un texte, fera une présentation orale (reformulation rapide au reste de la classe) et complètera l’organigramme suivant :

Mois : Janvier

Personnages : explorateur, morse Lieux : Pôle
Objet
 : carnet de notes
Autres histoires associées
 :

 

Mois : Février

Personnages : Léon Fulmar, cuisinier du Chasse-Mouches, fillette, Capitaine Kidd, neveu de Léon Fumar
Lieux
 : le Chasse-Mouches, New York, îles de l’Océan Indien, îles Laquedives Objets : trésor, tatouage, lettre
Autres histoires associées
 : L’île aux trésors, films de pirates " capitaine Kidd "

     

Mois  : Mars

Personnages : Odilo Patouillard, Capitaine de la Mérouse, sirène, pieuvre Lieux  : navire La Parabole, île inconnue Objet : lettre
Autres histoires associées
 :l’Illiade et l’odyssée (sirènes), Jules Vernes (pieuvre), Capitaine de la Pérouse

 

Mois  : Avril

Personnages : Baron Von Kluski, fille du baron, savant, fiancé, poisson volant Lieux  : château, tour
Objet :
clé
Autres histoires associées
 : tapis volant, Barbe Bleue

 

Il s’agira ensuite de produire une affiche où tous les mots repérés ( noms de personnages, de lieux, d’objets...) seront écrits sous forme plastique ( mélange, association...)

Parler / Dire (mise en voix) :
Ouvrir sur des discussions plus documentées sur le monde de la mer : archéologie sous-marine ; les différents bateaux ; l’époque des grandes découvertes ; les équinoxes ; la faune et la flore sous-marine. 

  •  Septembre : « Equinoxe » : la discussion portera sur l’émission d’hypothèses avec l’emploi du conditionnel propre aux jeux des enfants : « ce serait », « je serais » etc. -* Octobre : « Miroir d’eau » : Lire le texte et débattre autour de la question « le petit garçon a-t-il raison de dire qu’il peut partir voyager aujourd’hui ? ». On discutera alors de l’importance des expressions toutes faites et de leur conséquence si on les prend « au pied de la lettre ». -* Novembre : « Une visite au phare » : Débat sur réel / imaginaire : la petite fille est-elle vraiment venue ? Elle a dit « je m’appelle Sirène » et pas « je suis une sirène ».
  • Décembre : « Les enfants de Noël » : on peut travailler ici sur le champ lexical de la navigation, de la piraterie, et relever le vocabulaire devenu inusité de nos jours. Quant au débat, là encore on pourra se poser la question de la part mythique et de la part réaliste et historique. 
  •  Janvier : « Une rencontre au pôle » : l’incompréhension entre deux langues est source de contre-sens dangereux ou comment éviter les conflits. mise en voix
  • Septembre : « Equinoxe » : ; lecture à deux voix (préparée) du dialogue entre le grand-père et son petit-fils + narrateur ;
  • Janvier : « Une rencontre au pôle » : Ce texte fait preuve d’une originalité qui surprendra les élèves. Une lecture préparée et mise en voix et en « bruitage » par trois enfants peut être un travail intéressant pour « mettre en scène » le texte.

Ecrire : 

  •  Janvier : « Une rencontre au pôle » : On proposera ici un jeu de décodage de l’alphabet morse. Les élèves pourront ensuite écrire un autre texte et en coder une partie.
    • Ecrire une règle du jeu pour le jeu de l’oie en y incluant les différents récits.
    • Ecrire un récit pour une des cases du jeu de l’oie à partir du dessin qui s’y trouve. -* Réaliser un almanach. 
    •  Ecrire un message secret pour trouver le trésor de Léon Fulmar.
    • Ecrire la lettre du cuisinier du Chasse-Mouche à son fils.
    • Imaginer où va le grand bateau de Noël (décembre).

Sur l’image :

  Analyse fine de quelques images  :
Page de garde : L’illustration de la pieuvre géante fait référence aux illustrations de 20 000 lieues sous les mers. On retrouve exactement ce type de gravures faites par Denys De Montfort dans Histoire Naturelle des Mollusques, de 1802 à la Bibliothèque du Muséum National d’ Histoires Naturelles.

Mai -> recherche fine des détails cachés Octobre -> analyse du reflet dans l’eau Etc...

Arts visuels  : 

  •  Jeu de collage entre parties stylisées et parties extraites ou reproduites d’illustrations très réalistes (scientifiques ou autres) ou de photos. 
  •  Rechercher comment obtenir ces teintes très passées en proposant divers outils et supports. 
  •  Mai : « Le naufragé de l’île déserte » : recherche des détails (dont certains se retrouvent dans la planche de la 2ème de couverture) à la manière des livres-jeux « Charlie » ou d’un jeu de vocabulaire et d’observation qui s’appelle « Kaléïdos » chez Eveil et Jeux. Combien de papillons ? Combien d’oiseaux ? Combien d’objets etc.

Sur le contexte :
Cet album est une grande source de sujets pour un travail transdisciplinaire.
Recherche documentaire (Avril) ; technologie : fabrication d’un jeu de l’oie à thème...

Sur la mise en réseau
- L’île du Monstril - Yvan Pommaux - Ecole des Loisirs : robinsonnade. 
- La fabuleuse découverte des îles du dragon... - Kate Scarborough - John Kelly - Gründ : journal de bord écrit au cours d’une expédition scientifique. (là aussi mélange de vrais - faux documents).
- Le naufragé du A, Philémon - volume 2 - Fred - Dargaud : bande dessinée avec citations références au « radeau de la Méduse » ou à Robinson Crusoë. 
- La petite sirène - Hans Christian Andersen - Ipomée Albin Michel Jeunesse. Sindbad le marin
- Les derniers géants - François Place - Casterman : expédition et recherche à la manière des grands explorateurs du siècle dernier. marin 
- On pourra lire des extraits des romans de Le Clézio pour qui la mer et les voyages sont des thèmes récurrents traités avec beaucoup de poésie. 
- Le démon des glaces - Tardi - Dargaud (bande dessinée) . 
- Sur le site ricochet, 18 pages de bibliographie sur le thème de la mer et du monde marin. Voir dans ressources, puis cliquer dans bibliographies.

Bibliographie

De l’auteur / illustrateur

  • Larirette et Catimini, L’Ecole des Loisirs, 1988.
  • Je voudrais un petit garçon, L’Ecole des Loisirs, 1988.
  • Grimoire de sorcière, L’Ecole des Loisirs-Pastel, 1990. _
  • Je voudrais un petit garçon, Pastel, 1990.
  • Ma petite fille est toute petit, Pastel, 1990.
  • La mer est très mouillée, Pastel, 1990.
  • Bon appétit Catimini, Pastel, 1990. 
  •  Es-tu folle Cornefolle ?, Pastel, 1990.
  • Joyeux Noël, hatier, 1990. 
  •  Joyeuses Pâques, Hatier, 1990. 
  •  Bon anniversaire, Hatier, 1990.
  • Vive le carnaval, Hatier, 1990. 
  •  Jeux d’enfants, Hatier, 1990. 
  •  La Pêche à la sirène, L’Ecole des Loisirs-Pastel, 1993.
  •  La nuit de l’étoile d’or, Pastel, 1993. 
  •  Flon-Flon et musette, Pastel, 1993. 
  •  Pomdarinette apprentie sorcière, L’Ecole des Loisirs, 1993 Coll. Livre Animé
  • Clown, Pastel, 1994.
  •  Saperli et Popette, pastel, 1994. 
  •  Un amour de Colombine, Pastel, 1994. 
  •  Le Mystère des chats ensorcelés, Pastel, 1996.
  • Où vont les bébés ?, Pastel, 1997. 
  •  Bibi, Pastel, 1998.
  • Toi + Moi = Nous, Pastel, 1998. 
  •  Petite Lune, Pastel, 1999. 
  •  Dragon vole, Pastel, 2000. 
  •  Petit-Gris, L’Ecole des Loisirs, 2000, coll. Lutin poche.
  • Le voyage de Turlututu, Pastel, 2000. 
  •  Echelle de magicien, Pastel, 2000.
  • Petit Lune, L’Ecole des Loisirs, 2000.
  • Petit lapin Hoplà, Pastel, 2001. 
  •  Petit-Frère et Petit-Sœur, Albin Michel jeunesse, 2001. 
  •  Gargouilles, sorcières et compagnie, éditions du Rouergue, 2002. Un livre magnifique écrit par l’auteur : Elzbieta, L’enfance de l’art, Editions du Rouergue, 1997, 249 p.

    Cette fiche s’est inspirée en partie pour sa réalisation d’une fiche de lecture réalisée par des conseillers pédagogiques du Vaucluse existant sur le site :
    http://pedagogie.ia84.ac-aix-marseille.fr/litt/litt3-1.htm