Vous êtes ici : Accueil > Littérature > Le point de vue
Publié : 24 mai 2004

Le point de vue

Pour raconter ou pour décrire, il est nécessaire de choisir un point de vue, c’est à dire de décider qui perçoit les faits rapportés ; on parle aussi de focalisation, en référence à la photographie. Toutefois, si le terme de focalisation se limite essentiellement à la vision des personnages, lieux et évènements, celui de point de vue désigne une perception du monde par tous les sens.

I. Les différents points de vue :

I.1. Le point de vue omniscient :
Le narrateur sait tout des personnages qu’il met en scène (leur passé, leurs projets, leurs pensées, leurs émotions...). Ce point de vue est dominant dans le roman traditionnel.

I.2. Le point de vue interne :
Les évènements sont présentés à travers le regard, les émotions et la sensibilité d’un personnage.

I.3. Le point de vue externe :
Le narrateur est un simple témoin qui se limite aux apparences, il ne peut rendre compte que de ce qu’il sait, il reste aussi objectif que possible, laisse au lecteur tout liberté d’interprétation.

II. Les variations de point de vue :

Dans une narration, une description, le point de vue adopté est rarement unique, il varie parfois d’un chapitre, d’un paragraphe, d’une phrase à l’autre. Le choix de point de vue dans un texte est un élément essentiel du sens qu’il met en scène.

On notera que plusieurs ouvrages de la liste C.III permettent de travailler sur la variation des points de vue (juxtaposition ou croisement de points de vue essentiellement internes en l’occurrence) :
- Histoire à quatre voix d’ A.Browne
- L’île du Monstril d’Y.Pommaux
- Verte de M.Desplechin
- L’enfant océan de J.Cl.Mourlevat...